Autres

Les accompagnants pourront suivre l’équipe de récupération avec leur véhicule personnel.

Compte-tenu de la durée du vol et de la hauteur de la nacelle (problème de taille devant être supérieure à 1.40m), les enfants ne sont pas admis en vol.

Le vol

L’Auvergne se prête parfaitement au vol en montgolfière. Avec ses volcans, ses vallées, ses rivières et ses lacs, le passager appréciera la variété des paysages et leur charme.

Le vol aura lieu au coeur du Massif du Sancy situé au milieu de la chaîne de Puys.

Vous pourrez apercevoir d’un côté le Plomb du Cantal, et de l’autre le Puy de Dôme (nous ne passerons pas en vertical au dessus du Puy de Dôme !).

Au cours du vol, vous découvrir ainsi les merveilles du Massif du Sancy : le Château de Murol, l’Eglise Romane de Saint-Nectaire, la Vallée de Chaudefour et le Lac Chambon.

Selon l’orientation des vents, vous serez amenés à vous rapprocher davantage de certains sites plutôt que d’autres.

Chaque vol est unique et il arrive souvent que des rencontres amusantes offrent un souvenir aux passagers, comme l’atterrissage au milieu des prés et des vaches Salers qui produisent le fameux fromage Saint-Nectaire.

La montgolfière est un moyen de transport aérien original qui a l’avantage de pouvoir voler aussi bien à 1 mètre du sol qu’à haute altitude : à 1000 mètres vous aurez la chance d’avoir une vue d’ensemble sur les volcans d’Auvergne, les lacs de cratère, les châteaux médiévaux. La hauteur du vol dépendra des conditions climatiques mais aussi des souhaits des passagers… et de leur goût de l’aventure ! En général, le vol s’effectue entre la cime des arbres et 300 mètres de hauteur.

Le vol en lui-même dure en moyenne une heure mais la prestation ne s’arrête pas là : vous vivrez au total, durant trois heures environ, les différentes étapes du vol : préparation du ballon, gonflage (1h), le vol (1 h), l’atterrissage, le pliage du ballon, puis retour en 4X4 jusqu’au point de départ  (1 h).

Pour des raisons météorologiques, les vols ont lieu principalement très tôt le matin. Pour réunir les meilleures conditions de vol, l’idéal est de décoller à l’aube (meilleure période pour éviter les thermiques) et de profiter ainsi des plus belles lumières. Le ballon est réchauffé par le brûleur. La nacelle décollera dès que l’air contenu dans celui-ci sera bien supérieur à l’air extérieur.

Selon les montgolfières, le nombre peut aller de 8 à 10 passagers. Au total, en volant avec tous nos ballons, nous pouvons transporter jusqu’à 34 personnes lors d’un même vol.

Le lieu précis du décollage est variable. Il sera déterminé par le pilote en fonction des contraintes météorologiques du jour et se trouvera autant que possible à moins d’une demi-heure du lieu de rendez-vous.

La montgolfière se déplace au gré du vent et le vol est toujours assez aléatoire… c’est ce qui le rend unique ! Le pilote pourra changer de direction en jouant avec les courants différents selon l’altitude. Il est donc très rare de pouvoir atterrir au lieu où aura lieu le décollage.

Préparation personnelle

Bien sûr… vous pouvez amener à bord tout instrument qui vous permettra d’immortaliser ce moment magique. Seul rappel : vos appareils photos, caméras ou autres appareils coûteux seront utilisés sous votre responsabilité et ce, pendant toute la durée du vol.

La tenue d’une balade en forêt conviendra parfaitement à un vol en montgolfière : chaussures de marche si possible étanches pour la rosée du matin, tenue en coton, casquette ou bonnet pour être protégé des rayonnements du brûleur, un pull ou une polaire pour l’après vol. Mieux vaudra éviter les talons hauts et les jupes. Proscrire totalement toutes les tenues en nylon et privilégier les vêtements en fibres naturelles.

La température n’est pas vraiment différente que celle observée au sol. Comme le ballon suit les vents, il n’y a pas de courants d’air à bord de la nacelle. Si l’on y ajoute la douce chaleur du brûleur on considère qu’il faut prévoir un pull ou une veste qui vous seront surtout utiles lors de la préparation du vol et après l’atterrissage.

Saison et Météo

De nombreux critères sont à observer avant de partir en vol. Certains jours de grand soleil, la vitesse du vent, qui n’est pas forcément la même qu’au sol, sa stabilité, ne permettent pas de décoller. A plus de 20 km/h et pour des raisons de sécurité, la plupart des vols seront annulés. De la même manière, si la température est trop élevée les montgolfières ne pourront prendre leur envol, voire même si les vents sont trop faibles. Quand le feu vert est donné, un vol est donc bien un moment précieux qu’il faut savourer pleinement.

La saison de vol s’étend du mois d’avril à la Toussaint. C’est en effet la meilleure période pour voler en terme de conditions météorologiques (vent plus stable et calme, meilleure visibilité). Les jours sont plus longs et plus ensoleillés…ce qui ne gâche rien !

Le vol en montgolfière est une activité hautement dépendante des conditions météorologiques : on ne peut voler que par vent faible, on ne peut pas voler s’il pleut, ou en cours de journée à cause des thermiques ou si la température est excessive.

C’est pourquoi il est impératif que vous nous contactiez pour savoir si votre vol est confirmé 24 à 48 heures avant le jour de vol prévu.

Santé

Il faut simplement savoir que pendant toute la durée du vol, les passagers restent debout. Seul l’atterrissage est un moment pendant lequel les passagers seront accroupis. Les femmes enceintes ne seront pas autorisées à monter à bord. Enfin, il n’y a pas de limite d’âge, il faudra simplement que chaque passager puisse monter et descendre de la nacelle par ses propres moyens. A part ces contraintes, le vol est ouvert à tous, de 7 à 77 ans !

Il n’y a pas de contre-indication… au contraire : vous vous sentirez le coeur léger à survoler la terre !

Si vous le souhaitez, préciser le à votre pilote avant le vol pour qu’une altitude moyenne soit respectée.

Dans tous les cas le ballon ne volera pas au dessus de 3000 d’altitude mais pour plus de sécurité, n’hésitez pas à en parler à votre médecin.

Les personnes qui ont généralement la peur du vide ou le vertige n’auront pas de sensation désagréable à bord de la nacelle, au contraire. Le déplacement très doux (7 à 20 kilomètres/heure) et le fait de ne pas être en contact avec le sol permet à tout un chacun et d’apprécier pleinement le bercement du ballon. La nacelle, très stable pendant le vol évite aussi le mal de l’air.

Laissez vos a-priori de côté et laissez-vous porter !